27 mars 2020 | Dave Bookless | 0 commentaires

Quel virus répandez-vous?

Alors que le coronavirus COVID-19 fait son chemin sans relâche à travers le monde, ce n’est pas la seule chose qui devient virale. La peur, faire de gros achats sous le coup de la panique, les effondrements boursiers et les fausses nouvelles se propagent également de manière infectieuse comme des virus, ce qui aggrave la situation. Dans ce contexte, je veux poser deux questions clés:

  1. Que pouvons-nous apprendre sur nous-mêmes, nos sociétés et notre planète par cette crise?
  2. Y a-t-il des points positifs que nous pouvons viser à propager contagieusement en surmontant les infections nocives?
Douze arbres au coucher du soleil, par Andreas Klodt (CC BY-NC-SA)

Douze arbres au coucher du soleil, par Andreas Klodt (CC BY-NC-SA)

Concernant ce que nous pouvons apprendre:

Donc, s’il y a beaucoup à apprendre des souffrances et des limites imposées par le COVID-19, comment pouvons-nous contagieusement encourager les aspects positifs? Au risque d’être simpliste, la Bible parle de trois vertus: la foi, l’espérance et l’amour ( 1 Corinthiens 13:13 ), ou comme met la paraphrase anglaise The Message : « confiance en Dieu de façon constante, l’espoir inébranlablement, l’amour de façon extravagante. » Je sens que ces trois vertus-virus seront nécessaires non seulement face au COVID-19 et ses conséquences, mais aussi face à de nouvelles perturbations et changements nécessaires pour faire face au changement climatique et à la perte de biodiversité.

Notre foi est en Dieu, qui est « notre refuge et notre force, une aide toujours présente dans la détresse » (Psaume 46: 1). Cela ne signifie pas que nous n’attraperons pas le virus ou ne souffrirons pas économiquement, mais cela signifie que Dieu nous accompagne et tous ceux qui sont blessés et brisés, humains et non humains, dans la compassion et le renouveau. Cela ne signifie pas que nous n’aurons pas peur, mais cela nous donne une perspective plus large que rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu (Romains 8: 38-39).

L’espérance nous permet de faire face à l’incertitude, car elle est enracinée dans qui Dieu est, non pas dans ce qui se passe autour de nous. Une de mes parentés qui a plus de quatre-vingt-dix ans m’a profondément ému la semaine dernière Lorsqu’elle a dit: «Qu’est-ce qui pourrait nous arriver de pire? Elle a poursuivi en disant qu’elle n’avait pas peur de la mort à cause de son espoir de vie éternelle avec Christ. Cet espoir s’étend aux bons desseins de Dieu pour tout l’ordre créé. Celui-ci, malgré les blasphèmes et les mauvais traitements que nous lui faisons subir, aspire à être libéré de sa servitude dans la destruction et être amené dans la liberté des enfants de Dieu (Romains 8:21).

Enfin, l’amour, qui, Saint Paul nous le rappelle, est la plus grande des trois vertus. Il y a de merveilleuses histoires d’amour pour le prochain contagieux qui émergent de la tragédie du coronavirus. Bono a même été inspiré pour écrire une nouvelle chanson ‘Let your love be known’ (« Que ton amour soit connu ») en entendant parler d’Italiens qui chanter sur les toits de leurs maisons alors qu’ils sont confinés à domicile. Comme beaucoup d’entre nous sont obligés de ralentir la cadence et de vivre à l’intérieur, nous pouvons également regarder dehors et, comme l’a écrit un ami qui s’est mis en quarantaine, « Peut-être que dans la merveille régénératrice de la nature (si saccagée par la mauvaise utilisation humaine), nous pouvons vivre quelque chose d’une régénération spirituelle en nous-mêmes et dans notre relation avec Dieu. »

Alors, quel virus répandez-vous? Alors que le monde devient fou, que beaucoup font face à un confinement à domicile et que beaucoup souffrent, décidons d’avoir un contact approfondi avec la foi, l’espérance et l’amour, et de les partager aussi contagieusement que possible !

Petite image: illustration informatique du virus SARS-CoV-2 virus, Centers for Disease Control and Prevention des USA (Pas de droit d’auteur; domaine public)

Traduction : Irène Kelliny-Gaulis

Catégories: Réflexions
Mots clés: amour COVID-19 espoir foi peur
Sur Dave Bookless

Dave Bookless : engagé à A Rocha depuis 1997, cofondateur (avec sa femme Anne) d’A Rocha Grande-Bretagne en 2001, il est actuellement Directeur pour la Théologie et les Eglises d’A Rocha International. Auteur et conférencier, il a une passion pour partager les enseignements de la Bible dans les cultures d’aujourd’hui. Il a participé à la rédaction de nombreux livres et a lui-même écrit «Planetwise – Dare to Care for God’s World» et «God Doesn’t do Waste». Il travaille à temps partiel à un doctorat de l’Université de Cambridge sur la théologie biblique et la sauvegarde de la biodiversité. Ayant grandi en Inde, il habite avec sa femme et ses 4 filles à Southall, une banlieue multiculturelle de Londres, où il partage le pastorat d’une église anglicane multiraciale et essaie avec sa famille de vivre de la manière la plus durable possible. Il est aussi ornithologue (bagueur certifié) et aime les oiseaux, les montagnes et les îles.

Voir tous les articles par Dave Bookless (26)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.