1 février 2021 | Sandra McCracken | 0 commentaires

Ne rangez pas la vaisselle au fond de l’armoire pendant le COVID-19

Reproduit avec la permission de Christianity Today

La regrettée Miranda Harris était surtout connue, avec son mari Peter, pour avoir fondé A Rocha il y a 38 ans. Miranda était également connue pour les belles lettres qu’elle envoyait de partout autour du monde.

J’ai eu la chance d’en recevoir beaucoup. Elles sont arrivées dans ma boîte aux lettres du Tennessee, avec des timbres de France, d’Inde et d’Afrique du Sud. Ses lettres si vivantes contenaient des passages de Psaumes, les dernières nouvelles de la famille et des encouragements écrits dans une belle écriture, jusqu’aux bords de la page. Elle écrivait comme elle vivait, comme un débordement.

La fidèle habitude de Miranda d’écrire des lettres faisait partie de son don pour accueillir les autres dans sa vie. Il en était de même pour la table de la famille Harris. Au tout début du ministère du couple, Miranda s’est fait remarquer en dépensant leurs premiers revenus pour une grande table à manger.

La maison d’A Rocha, sur la côte portugaise, était un centre d’étude qui, pendant ces premières années, leur servait également de maison familiale. Elle accueillait des voyageurs, des scientifiques, des observateurs d’oiseaux jumelles au cou, des preneurs de notes et des chercheurs (et parfois un invité spécial comme un hibou ou un oiseau chanteur en voie de rétablissement). L’achat extravagant d’une table à manger par Miranda a fait de l’hospitalité une priorité. La vie de la communauté tournait autour de cette table en discutant, en festoyant et en passant régulièrement du temps face à face pendant les repas.

J’ai souvent pensé à cette image cette année, car nos tabées familiales ont été réduites au cours de la pandémie. Que vous viviez seul, avec un(e) conjoint(e), avec des amis ou dans d’autres configurations familiales, la diminution de nos relations sociales vous a probablement laissé un sentiment d’isolement.

Il serait plus facile de choisir de manger devant un écran, à l’écart des autres, ou caché dans sous des écouteurs. Bien que nous ayons tous besoin de temps à l’écart, surtout dans un espace restreint, le maintien des rythmes cérémoniels d’un repas familial régulier peut nous rapprocher, même lorsque nous ressentons la tension inévitable de l’intimité. (Pour nos proches qui sont proches dans le cœur mais pas dans la proximité, des appels téléphoniques réguliers ou des messages joyeux peuvent également apporter un réconfort tangible et leur rappeler qu’ils sont appréciés).

Les saintes habitudes sont souvent des habitudes tranquilles. Se réunir pour un repas au même moment avec les mêmes personnes est un rappel de notre appartenance. Ce genre de repas est plus substantiel que des légumes dans une assiette. Qui nous sommes commence ici. A long terme, les relations sont soutenues par des habitudes d’hospitalité, quelles que soient leurs dimensions.

Nous avons acheté notre petite table ronde de salle à manger à un voisin sur les petites annonces. C’est exactement ce dont nous avons besoin pour le moment, mais nous espérons un jour avoir une table où nous pourrons partager un festin avec nos amis et voisins.
La dernière lettre que Miranda m’a envoyée est encore dans ma table de nuit, et m’asseoir en face d’elle me manque. En célébrant la vie de Miranda, je souris quand je pense à elle faisant des folies pour sa grande table. L’héritage de son hospitalité brille d’autant plus dans cette longue saison de distanciation sociale. Même si, pendant un certain temps, nous sommes séparés de nos proches et que nos couverts sont peu nombreux, l’habitude de se réunir avec les quelques personnes que nous avons près de nous façonnera nos cœurs en vue du moment où nous pourrons à nouveau rassembler tout le monde autour d’une grande table.

Quelle richesse, alors, que Dieu lui-même nous prépare une table (Psaume 23) ! A la table de Dieu, c’est lui qui est la nourriture, la célébration et l’hôte. Tout au long de l’histoire, l’église a souvent été dispersée, et la Cène est une démonstration de l’hospitalité de Dieu envers nous alors que nous nous souvenons de la mort et de la résurrection de Jésus jusqu’à ce qu’il revienne.

De cette façon, l’extravagant achat de la table de Miranda avait une signification encore plus profonde. Un jour, nous nous retrouverons à nouveau autour d’une table pour fêter le retour à la maison. Dans cette optique, la disposition des assiettes et des fourchettes peut devenir une liturgie de communion. Rien qu’en étant là, nous recevons la provision de Dieu en passant les haricots verts et les pommes de terre. Lorsque nous nous réunissons, l’Esprit de Dieu insuffle l’espérance dans les rythmes de nos vies.

Nous sommes heureux que nos blogs puissent être utilisés par des tiers à condition que l’auteur soit cité et que A Rocha International, www.arocha.org, soit cité comme source originale. Nous vous serions reconnaissants de nous faire savoir si vous avez utilisé notre matériel, en envoyant un courriel à [email protected].

Catégories: Histoires
Sur Sandra McCracken

Sandra McCracken est directrice artistique d’A Rocha Nashville depuis 2013. Elle a dirigé de nombreuses retraites et ateliers de composition de chansons, réunissant des collègues artistes et des auteurs de chansons pour réfléchir à ce que signifie connaître, aimer et prendre soin de la création de Dieu - pour les gens et les lieux - autour de nous. Sandra est une auteur-compositeur-interprète prolifique et un auteur d’hymnes modernes ; sa musique a été présentée par All Sons And Daughters, Grey’s Anatomy, Audrey Assad, Indelible Grace, BiFrost Arts, Caedmon’s Call et d’autres. Elle a également été collaboratrice invitée de The Gospel Coalition, Christianity Today, She Reads Truth, Art House America Blog, Relevant Magazine et d’autres publications. Chez elle, à Nashville, avec ses deux jeunes enfants, Sandra contribue à Rain For Roots, en produisant des chansons folkloriques intemporelles pour les enfants de Dieu de tous âges.

Voir tous les articles par Sandra McCracken (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.