Blog

Dave Bookless : engagé à A Rocha depuis 1997, cofondateur (avec sa femme Anne) d’A Rocha Grande-Bretagne en 2001, il est actuellement Directeur pour la Théologie et les Eglises d’A Rocha International. Auteur et conférencier, il a une passion pour partager les enseignements de la Bible dans les cultures d’aujourd’hui. Il a participé à la rédaction de nombreux livres et a lui-même écrit «Planetwise – Dare to Care for God’s World» et «God Doesn’t do Waste». Il travaille à temps partiel à un doctorat de l’Université de Cambridge sur la théologie biblique et la sauvegarde de la biodiversité. Ayant grandi en Inde, il habite avec sa femme et ses 4 filles à Southall, une banlieue multiculturelle de Londres, où il partage le pastorat d’une église anglicane multiraciale et essaie avec sa famille de vivre de la manière la plus durable possible. Il est aussi ornithologue (bagueur certifié) et aime les oiseaux, les montagnes et les îles.

29 mai 2017 | Dave Bookless | 0 commentaires

De l’espoir dans un monde post-vérité

L’Oxford English Dictionary a annoncé que son ‘Mot de l’année 2016’ au Royaume-Uni et aux États-Unis est ‘post-vérité’. En cette année qui a vu tant de campagnes de division, à l’instar du Brexit et de l’élection présidentielle américaine, ainsi qu’une montée de l’extrémisme politique à travers le monde, il est évident que nous sommes entrés dans une ère malsaine de crainte et d’incertitude, ne sachant plus que croire et à qui faire confiance.

Catégories: Réflexions
16 janvier 2017 | Christie Goode | 0 commentaires

Stagiaires, intégrité et intégralité

Parfois, certains me disent qu’ils pensent qu’A Rocha ne se préoccupe que de questions environnementales. Ce n’est pas le cas. Ses préoccupations sont pour chacun de nous. A Rocha désire transformer les individus et leur milieu en étant une communauté dans laquelle les individus et leur milieu peuvent prospérer ensemble.

Catégories: Réflexions
8 février 2016 | Leah Kostamo | 0 commentaires

La vie en communauté, un engagement à long terme

« Alors, comment se porte votre petite confrérie ? », demande l’homme. « Tout va bien, je réponds, mais ce n’est pas une confrérie, c’est une communauté tout court. » Il rit. « On ne me la fait pas… plein de monde, des jardins bio, des espaces de vie communs, un sauna. C’est une vraie communauté hippie. » Mais non !, ai-je envie de protester. Puis je me demande, Pourquoi suis-je sur la défensive ?

Catégories: Histoires
6 octobre 2015 | Chris Naylor | 0 commentaires

Cartes postales du Moyen-Orient : 5. Conversations sur la conservation

On nous demandait souvent d’étudier la faune et la flore de zones qui avaient besoin d’être préservées, mais plus encore, des groupes se déplaçaient jusqu’à Aammiq pour voir comment une communauté dialogue et décide de consciemment limiter son exploitation des terres, des ressources, de la faune et de la flore, et ce au bénéfice de tous et afin de transmettre un héritage aux générations futures.

Catégories: Cartes postales