16 janvier 2017 | Christie Goode | 0 commentaires

Stagiaires, intégrité et intégralité

A la fin du mois d’août, j’ai participé en l’espace de 24 heurs à deux événements très particuliers avec nos stagiaires d’été.

A Rocha Canada interns

Le premier était une soirée organisée par notre équipe scientifique et les stagiaires, afin de présenter les résultats du travail réalisé durant l’été. Nous avons entendu parler de projets de restauration, du niveau d’oxygène dissous dans l’eau de la rivière Little Campbell et pourquoi la vie aquatique du bassin y est sensible. Nous avons découvert les méthodes de suivi des populations du crapaud de l’Ouest (Anaxyrus boreas) et de l’hirondelle rustique (Hirundo rustica), deux espèces menacées localement. Enfin, nous avons également découvert les inventaires botaniques menés à Cedar Haven Farm près de Hamilton et au centre de découverte de la vallée de la Pembina au Manitoba.

Le second événement a eu lieu le jour suivant, lorsque l’équipe et des bénévoles locaux se sont rassemblés pour bénir et saluer les stagiaires d’été en fin de séjour. Ces moments marquant la fin du semestre avec les stagiaires sont toujours particuliers. Les stagiaires ne mentionnent souvent que brièvement leurs connaissance scientifiques et pratiques nouvellement acquises, puis mettent en avant ce qu’ils ont appris sur eux-mêmes, leurs relations aux autres et la vie en général.

Ce mois d’août n’a pas été différent. A vrai dire, leurs commentaires ont illuminé tout mon été :

« J’ai beaucoup voyagé ces 10-15 dernières années, mais je ne me suis jamais senti si bien accueilli qu’ici. »

« Découvrir le fonctionnement de cette communauté m’a permis de réaliser que je n’ai vraiment pas besoin d’être polyvalente en tout. Une communauté fonctionne réellement lorsque les membres mettent simplement à profit leurs domaines de compétence. »

« Être ici m’a aidé à commencer à m’aimer davantage moi-même. »

Je partage ces deux événements avec vous – une présentation scientifique et un temps de partage sur la transformation personnelle – car je suis convaincue qu’ils sont apparentés.

En tant qu’humains, nous sommes ancrés – enracinés – dans notre environnement physique. Nous sommes appelés à être attentifs à la création qui nous entoure, à la connaître et à en prendre soin. Cette attention éveille notre curiosité et révèle la valeur de l’œuvre de la création. Une fois que nous reconnaissons la beauté et la valeur de cette hirondelle rustique ou ce crapaud de l’Ouest, nous devenons également plus attentifs et bienveillants envers les gens qui nous entourent, ainsi qu’envers nous-même.

Comme exprimé par l’un des stagiaires, « Je n’ai jamais vécu dans un lieu avec des gens d’une telle intégrité, qui font preuve d’une profonde cohérence dans ce qu’ils prêchent et ce qu’ils pratiquent. »

Je pense que cette intégrité est la clé du ressenti des stagiaires d’être les bienvenus, libres d’être eux-mêmes et de commencer à s’aimer davantage … d’être entiers …

Nous autres, membres de la communauté d’A Rocha, sommes loin d’être parfaits et nous avons nos zones de fragilité (croyez-moi !), mais je crois que prendre soin de l’environnement nous aide à gagner en intégrité. Nous sommes appelés à vivre en communion avec l’environnement qui nous entoure. La plupart d’entre nous vivons dans un schéma de division ‘nous-elle’ entre nous et la création, et ce n’est pas sain. Quand nous tendons vers une relation entière avec la création, nous devenons plus intégrés. Nous sommes alors plus solides, plus aptes à être nous-mêmes et à recevoir les autres simplement et confortablement.

Parfois, certains me disent qu’ils pensent qu’A Rocha ne se préoccupe que de questions environnementales. Ce n’est pas le cas. Ses préoccupations sont pour chacun de nous. A Rocha désire transformer les individus et leur milieu en étant une communauté dans laquelle les individus et leur milieu peuvent prospérer ensemble.

Traduction : Valérie Coudrain

 

 

Catégories: Réflexions
Sur Christie Goode

Christie a rejoint l’équipe d’A Rocha Canada comme vice présidente, développement, en janvier 2016, mais est amie de l’organisation depuis 2001, époque à laquelle elle a suivi un cours au Regent College avec Peter et Miranda Harris, fondateurs d’A Rocha. Elle a plus de 10 ans d’expérience en levée de fonds, ainsi qu’un intérêt personnel pour les systèmes alimentaires et une saine dose de théologie de la protection de la création acquise au Regent College. Christie vit à South Surrey avec son mari, cinéaste, et leurs trois petites filles.

Voir tous les articles par Christie Goode

Laisser un commentaire