20 mars 2017 | Peter Harris | 0 commentaires

Garder la foi en collectant des fonds

Keeping-faith-in-fundraising-cover

Cet article a été publié pour la première fois le 16 janvier 2017 par Eerdmans, éditeurs de Keeping Faith in Fundraising («Garder la foi en collectant des fonds»), un nouveau livre de Peter Harris, président de A Rocha, et Rod Wilson, ancien président du Regent College de Vancouver (également co-auteur de cet article).

Depuis plus de dix ans, nous avons tous les deux des conversations sur nos joies et nos difficultés dans les activités de collecte de fonds et nous avons finalement décidé d’en faire un livre. Si nous avions su que l’écriture nous prendrait cinq ans de recherche et de réflexion ; les difficultés récurrentes d’une collaboration à distance, les voyages, et la logistique (y compris, ironiquement, les soutiens financiers) ; trouver le temps à côté de nos obligations professionnelles ; et peut-être avant tout, un certain embarras sur la façon de concilier la collecte de fonds et la philanthropie avec notre vie chrétienne – nous aurions pu tout laisser tomber ! Pourtant, le livre est finalement né.

Nous avons écrit ce livre, car nous avons le sentiment que la place prise par l’argent et la technique dans l’imagination et les aspirations des chrétiens va bien au-delà de leur importance réelle, et nous ressentons une négligence pour ce qui a véritablement de l’importance dans la collecte de fonds et les dons. Dans nos apprentissages et nos expériences personnelles, c’est avant tout notre relation vitale avec Dieu, le privilège qui nous est offert d’être véritablement humains, qui peut nous guider dans ces activités particulières, ainsi que dans toute autre.

Nous sommes également préoccupés de constater que de la richesse peut être générée de concert avec nos dons et nos collectes de fonds. Lors de notre recherche, nous avons découvert des cas lamentables de chrétiens, des amis pour certains, qui ont accumulé de la richesse en pillant la création et en appauvrissant les communautés humaines, même s’ils la destinent à des actions philanthropiques. De telles histoires ne sont pas anecdotiques dans la philanthropie laïque, et un bon nombre de grandes et renommées fortunes philanthropiques sont issues de désastres sociaux et environnementaux.

En écrivant ce livre, nous souhaitions, même dans la partie biblique, trouver un ton et un style d’écriture aptes à sensibiliser nos nombreux amis qui ne se considèrent pas eux-mêmes chrétiens. Nous savons qu’ils sont souvent enthousiasmés ou troublés par les mêmes questions qui nous enthousiasment ou nous troublent. Nous abordons certaines de ces questions dans une section thématique, dont le sens du succès, le rôle de la méthode et de l’expertise, et la nature des besoins.

Nous espérons que les lecteurs le trouveront utile, ceux qui cherchent à lever des fonds pour des causes qui transforment le monde, mais aussi ceux qui souhaitent contribuer financièrement à changer le monde. Nous espérons avoir fait un travail fidèle en explorant les écritures qui nous ont inspirés et avoir raconté avec franchise notre histoire personnelle retraçant quarante ans de collecte de fonds, parfois bien réalisée et parfois mal. Nous croyons qu’aussi bien les dons que la recherche de financements peuvent être des appels divins. Nous pensons qu’ils peuvent refléter le caractère de la trinité de Dieu et être une source de bénédiction pour nous-même, nos communautés et la création.

Nous avons déjà pu constater qu’un certain nombre de lecteurs se rendent directement à la section finale où nous racontons nos histoires. Sans doute parce que collecter des fonds est tout sauf facile, de même que donner de l’argent. Tous deux peuvent commencer très simplement et tous deux peuvent devenir un vrai casse-tête. Si vous avez vécu une telle expérience, ce livre est pour vous. Si vous espérez y trouver une solution miracle ou neuf moyens de faire fructifier les finances de votre organisation jusqu’à mardi prochain, alors mieux vaut essayer un autre livre. Nous avons écrit ce livre pour tous ceux qui souhaitent renforcer leur conviction que donner et recevoir de l’argent peut mener vers une relation plus profonde avec Dieu et nos semblables, et être une manière de bénir la création.

Disponible sur Amazon.co.uk ou Amazon.com (Etats-Unis)

Traduction: Valérie Coudrain

Catégories: Réflexions
Sur Peter Harris

Peter et Miranda s’ont déplacé au Portugal en 1983 pour établir le premier centre d’études sur le terrain d’A Rocha. Ensemble avec leurs quatre enfants, ils vivaient au centre depuis douze ans jusqu’en 1995 lorsque le travail a été consacrée à un leadership national. Ils ont ensuite déménagé à établir le premier centre A Rocha France près d’Arles, et y ont vécu jusqu’en 2010, assurant la coordination et dirigeant le mouvement mondial en croissance rapide. Ils sont maintenant de retour au Royaume-Uni où ils soutient la famille A Rocha dans le monde entier tout en étant plus proche de sa famille, et non moins leurs petits-enfants. Leur histoire est racontée dans Under the Bright Wings [Sous les ailes lumineuses] (1993) et Kingfisher’s Fire [Le feu du martin-pêcheur] (2008).

Voir tous les articles par Peter Harris

Laisser un commentaire